Edition du 19/10/2013 20:00

RFI

20h temps universel
22h à Paris

-----------

Bienvenue dans votre journal en français facile,
bonsoir Mélissa Chemam !

Mélissa
Bonsoir Anne,
bonsoir à tous.


Anne
A la une ce soir :
les difficultés de François Hollande.
Le président très critiqué après son intervention dans l’affaire Leonarda, cette collegienne de 15 ans, de nationalité kosovare, expulsée de France au début du mois.

Mélissa
Des dizaines de milliers de manifestants en Italie et au Portugal contre l’austérité.


Anne
Et puis en Syrie, les Nations-Unies qui essaient, encore une fois, la solution diplomatique.

Mélissa

Son expulsion s’est faite dans les règles, mais si elle le souhaite, elle peut revenir en France sans sa famille : François Hollande s’est exprimé aujourd’hui sur l’affaire Leonarda!

Anne

La collégienne kosovare de 15 ans, expulsée début octobre, qui lui immédiatement répondu : "pas question de quitter mes frères et soeurs"..

Une proposition du président qui n’a pas calmé les esprits.

"La loi doit être appliquée" estime Jean-François Copé, chef de l’opposition. "Vouloir séparer une jeune fille de sa famille est une ignominie" a réagi Noel Mamère, écologiste. Même dans son camp, le président est critiqué ! Pour Harlem Desir, numéro 1 du parti socialiste, il faut que toute la famille revienne en France.

Une famille qui avant d’avoir du quitter la France, avait fui l’Italie. Les autorités menacaient le père de lui retirer ses enfants.

Les explications de Franck Alexandre.

Avant d’arriver en France, la famille Dibrani habitait Fano, sur la côte adriatique...

L’Italie c’est le pays où sont nés quatre des enfants Dibrani dont Léonarda, c’est aussi le pays de naissance de leur mère....

Mais Résat le Père, le seul de la famille à être né au kosovo, n’ a visiblement pas laissé de bons souvenirs à Fano...

Le maire de cette ville, Stefano Aguzzi, raconte qu’il n’était pas facile... surtout pour ces enfants....

Bien qu’inscrits à l’école, ils n’y allaient pratiquement jamais assure le maire de Fano.

Les enfants Dibrani dit-il, étaient contraint à la mendicité, ils vivaient dans la rue...

Les travailleurs sociaux italiens ont alors expliqué au père que si la situation perdurait, il risquait de se voir retirer la garde de ses enfants....

Un avertissement qu’il a semble-t-il pris très au sérieux, car dès cet instant, affirment les travailleurs sociaux italiens, Résat Dibrani a décidé de venir en France

Mélissa L’actualité en Italie, ce sont aussi ces manifestations d’ampleur contre l’austérité.

Anne A Rome, plus de 50 000 personnes ont défilé alors que le Parlement est entrain de travailler sur le budget de l’année prochaine, et sur les économies possibles. Des heurts ont opposé une centaine de manifestants cagoulés à la police autour du ministère des Finances.

A quelques milliers de kilomètres, à Lisbonne et Porto, au Portugal, la même colère. Des milliers de personnes contre la rigueur.

Mélissa Venons-en à l’actualité africaine, avec, en Guinée, des résultats refusés par l’opposition.

Anne D’après des chiffres provisoires, le parti au pouvoir a remporté les élections législatives du 28 septembre. L’opposition, elle n’est pas d’accord. Elle parle de fraudes et contestera en justice les résultats.

Mélissa Aux Maldives, pas encore de résultat, pour une raison simple : l’élection n’a même pas pu être organisée.

Anne On devait voter ce matin, pour le premier tour de la présidentielle, mais finalement la police a bloqué le scrutin.

Christophe PAGET

La police semble être au cœur du jeu politique et électoral aux Maldives ces derniers mois. C’est elle qui s’est mutinée il y a un an et demi, écartant du pouvoir le président Mohammed Nasheed. C’est sur son rapport dénonçant quelques 5 500 bulletins jugés "douteux" que la Cour suprême s’est appuyée la semaine dernière pour invalider le scrutin du 7 octobre, pourtant jugé "libre et impartial" selon les observateurs, et dont l’ancien président avait pris la tête. La police enfin qui a encerclé ce matin la Commission électorale pour empêcher la tenue d’un nouveau vote. Déjà, la journée d’hier avaient été agitée :les deux autres candidats avaient déposé un recours devant la Cour suprême, affirmant ne pas avoir eu le temps de valider les listes électorales. Mais comme la Cour n’a pas donné d’instruction claire, la commission électorale a annoncé ce matin que le vote aurait bien lieu. C’est là que la police est intervenue, affirmant que scrutin était illégal et bloquant l’accès aux documents électoraux. Réaction du président de la Commission : la police outrepasse les limites de son mandat. Le parti de Mohammed Nasheeda de son côté demandé une "intervention internationale" pour restreindre ce qu’il a appelé "les forces antidémocratiques". Selon la constitution des Maldives, le pays a jusqu’au 11 novembre pour se trouver un président.

Mélissa

Une question à présent : Lakhdar Brahimi réussira-t-il à organiser une conférence de paix sur la Syrie?

Anne

Le représentant des Nations-Unies est en tous les cas entrain d’essayer de négocier. L’objectif, c’est de réunir Bachar al Assad et l’opposition à la même table. Ce soir, Lakhdar Brahimi est au Caire, en Egypte. Il s’envolera ensuite pour Damas, la capitale syrienne, puis Téhéran, en Iran.

Pendant ce temps là, la guerre continue. Un attentat a fait une trentaine de morts dans la banlieue de Damas.

VIRGULE

Mélissa

Direction Washington, aux Etats-Unis, où le gouvernement a pu recommencer à travailler.

Anne Avec la fin de la crise budgétaire, Barack Obama peut de nouveau prendre des décisions. Et sa priorité, après la santé, serait une grande réforme de l’immigration.

Stefanie Schüler.

Après la réforme de la santé, Barack Obama souhaite faire de l’immigration le deuxième grand chantier de sa présidence. Mais le sujet a été complètement éclipsé par le psychodrame budgétaire auquel se sont livrés ces dernières semaines les élus américains. Le président est soutenu dans sa démarche par le chef de file de la majorité démocrate au Sénat : "En ce qui concerne la réforme de l’immigration, c’est le moment d’y aller", a estimé Harry Reid. Mais justement, le moment est-il si bien choisi? Au Congrès, les Républicains, grands perdants de la bataille budgétaire, pansent encore leurs blessures. Leur méfiance à l’égard de ce président, qui ne leur a accordé aucune concession majeure, est importante. Alors que jusque là la réforme du système de l’immigration était considérée comme un possible terrain d’entente entre Démocrates et Républicains, elle risque maintenant de prendre une tournure beaucoup plus complexe. Si les Républicains ne peuvent pas se permettre de bloquer la réforme (ils ont besoin de reconquérir l’électorat hispanique), ils sont obligés lui imposer leur marque pour ne pas perdre la face.

Mélissa

Une somme record pour acheter un violon !

Anne

Mais pas n’importe lequel des violons. Celui d’un musicien du Titanic, ce bateau qui avait coulé en 1912, avec 1500 personnes à bord.

Et bien aujourd’hui, l’instrument, qui a pu être sauvé, a été vendu aux enchères. Un collectionneur a payé, écoutez bien, plus d’un million d’euros !

C’est l’heure, comme tous les samedis, du mot de la semaine. Yvan Amar revient sur l’affaire Leonarda BOB

C’est la fin de ce journal en français facile.
Merci Mélissa, merci Javier, et à demain sur RFI!